Faire garder mon chien : comment et à quel prix ?

Plusieurs raisons peuvent vous amener à devoir faire garder votre chien pendant le week-end ou les vacances : problème d’organisation ou de timing, budget limité, animaux non autorisés …

Cette décision peut s’avérer être un crève-cœur, surtout si vous ne partez pas l’esprit tranquille. Alors comment choisir la meilleure solution de garde pour votre chien et quel budget prévoir ? Voici quelques pistes qui pourront vous aider à faire votre choix et à partir plus sereinement sans votre toutou.

1. Faire garder mon chien en pension ou chenil

Sachez en premier lieu que pour pouvoir mettre votre chien en pension, vous devez tenir compte d’exigences précises. Vous devez en effet remettre à votre arrivée sa carte d’identification et son carnet de vaccination à jour des vaccins suivants : maladie de Carré, hépatite de Rubarth, leptospirose, parvovirose, toux du chenil et même la rage. Votre animal doit aussi être vermifugé et traité contre puces et tiques. Tout ceci pour éviter la propagation de maladies aux autres pensionnaires.

Si votre chien est de 1ère ou 2ème catégorie, il doit être être en conformité avec la réglementation en vigueur (stérilisation pour la 1ère catégorie, déclaration en mairie, assurance…).

Concernant les obligations du propriétaire de la pension, il doit posséder un certificat de capacité, condition indispensable pour exercer dans le respect des règles sanitaires.

Il doit aussi dans l’idéal vous faire signer un contrat de pension qui rappelle les conditions de l’hébergement (dates, tarifs, type d’alimentation, problème de santé spécifique que vous aurez signalé…), et qui vous protégera en cas de litige.

La surface des box ne doit pas être inférieure à 5 m² par chien, mais certaines pensions peu scrupuleuses n’hésitent pas à entasser les chiens pour multiplier leurs revenus. Renseignez-vous donc bien avant sur l’établissement et les conditions d’hébergement, les avis des clients, et n’hésitez pas à aller visiter avant de faire votre choix, de préférence avec votre toutou pour qu’il découvre aussi l’endroit.

Les points positifs de la pension canine :

Faire garder votre chien dans un chenil ou une pension à l’avantage de mettre votre animal en contact avec des compagnons de jeux et d’avoir accès à un environnement adapté et sécurisé. En fonction du standing, cela peut-être un véritable hôtel de luxe pour animaux !

C’est donc une solution qui paraît idéale pour la majorité des chiens si vous êtes prêts à vous plier aux prérequis.

Les points négatifs :

Les chiens de 1ère ou 2e catégorie peuvent ne pas être acceptés en pension ou chenil s’ils présentent trop d’agressivité, tout comme les chiens ayant des troubles de comportement trop prononcés comme l’anxiété. Dans ces un gardiennage individuel individuel est préconisé.

Autre bémol : les établissements ayant bonne réputation sont vite pris d’assaut avant les vacances. Mieux vaut anticiper et réserver le séjour le plus tôt possible.

Les prix :

Certaines structures peuvent proposer des prix qui semblent prohibitifs pour un long séjour, du fait des nombreuses prestations proposées : hébergement en collectif ou individualisé, suivi alimentaire et vétérinaire, promenades, structures de jeux…). Mais sachez que le prix d’une journée de garde en pension pour chien est de 12 € à 20 € en moyenne.

 

La check-list pour trouver une bonne pension canine :

  • Le premier contact avec le propriétaire et l’intérêt qu’il a pour votre animal
  • La propreté du lieu
  • La qualité de l’alimentation
  • L’état des boxs, la surface
  • L’environnement : espaces privés et communs, jeux, aménagements
  • Le nombre de pensionnaires
  • Le contrat de pension
  • La réputation et avis clients

Pour trouver une pension pour chiens en Haute-Garonne, près de Toulouse, vous avez des annuaires qui les recensent :

www.chien.com
www.annuaire-canin.com

www.pourmonchien.fr

 

2. Faire garder mon chien par un petsitter

Le petsitting consiste à faire garder votre chien par un particulier, chez vous ou à son domicile.

Le principal point positif du petsitting est que vous pouvez laisser votre animal chez vous, dans son environnement habituel et demander au petsitter de venir quotidiennement ou même de loger sur place. Sinon, votre chien sera accueilli chez le petsitter tout au long de votre absence.

Les tarifs en arrivent à être plus élevés qu’un pension ou chenil car votre animal est souvent seul, et à toute l’attention de son gardien.

Le prix d’une journée de petsitting est de 20 € en moyenne.

L’inconvénient de ce mode de garde : le petsitter n’est pas forcément un professionnel animalier et vous devrez vous en remettre à son sérieux et son bon sens en cas de problème avec votre animal (problème de santé, bagarre, accident …).

Mais il existe bien des petsitters qualifiés qui doivent respecter certaines règles : détenir le certificat de capacité animalier, être agréé et avoir l’autorisation de la DSV (Direction des Services Vétérinaire) pour exercer, et être assuré (responsabilité civile animaux).

Beaucoup de sites recensent les petsitters de votre région, occasionnels ou professionnels. A vous de faire le bon choix en fonction de vos affinités et de l’expérience du candidat et des avis des clients.

Pour trouver le dogsitter idéal sur Toulouse en Haute Garonne :
www.animaute.fr
fr.holidog.com
yoopies.fr/pet-sitter

fr.dogbuddy.com

3. Faire garder mon chien par un particulier ou une famille d’accueil

C’est un mode de garde de plus en plus en vogue. L’échange entre particulier

 

Famille accueil

4. Faire garder mon chien par la famille ou les amis

Dernière solution pour votre compagnon si votre budget ne vous permet pas de réserver une pension ou un petsitter : l’entourage !

L’avantage principal est de pouvoir le laisser à quelqu’un de confiance, et qui connaît sans doute déjà le caractère et les habitudes de votre animal. Ce dernier sera aussi beaucoup moins stressé avec une personne familière, d’autant plus s’il la voit régulièrement.

Pensez à fournir ses papiers et les numéros à contacter en cas d’urgence, et si nécessaire croquettes, gamelles, panier et jouets pour que toutou se sente comme chez lui !

Point important : vérifier que le lieu soit sécurisé (portail fermé, trous dans le grillage) et qu’il n’ai aucun moyen de s’échapper.

Le moment des vacances est le point culminant du taux d’abandons d’animaux. Si vous ne trouvez aucune solution de garde, rappelez-vous qu’il existe toujours une solution pour partir en vacances avec son chien, quitte à adapter un peu son programme 😉

 

Les conseils d’Educateurcanin.fr pour les vacances de votre chien :

  • Bien préparer ses papiers et vaccins, le stock d’alimentation
  • Jouets et objets familiers
  • Choisir votre mode de garde à l’avance
  • Préparer une todo pour le gardien (dose de nourriture, médicaments)
  • Numéros en cas d’urgence