5 questions essentielles à se poser pour partir en vacances avec son chien sereinement

Ça y est, c’est décidé, vous prenez votre 4 pattes dans la valise ! Mais pour voyager avec un chien, mieux vaut être bien organisé pour ne pas voir le périple tourner au fiasco.

Vous devez sans doutes déjà vous interroger sur tous ces sujets :

  


Voici donc les informations essentielles à prendre en compte avant de partir avec votre animal.


1. COMMENT BIEN GÉRER LE VOYAGE AVEC MON CHIEN DANS LES TRANSPORTS ?

  

>> Je voyage en voiture avec mon chien :

Le mode de transport le plus commun et peut-être le moins stressant pour lui est sans doutes la voiture.

Mais il existe certaines règles à respecter pour voyager en tout confort et sécurité

  

  • Tout d’abord, comme le stipule le code de la route, l’animal doit soit être attaché (il existe des ceintures de sécurité ou harnais adaptés), soit être installé derrière une séparation grillagée ou bien dans une caisse de transport où il sera à l’aise (en dur ou en tissu). Il ne faudrait pas qu’il puisse vous gêner dans votre conduite, et il doit lui aussi être protégé en cas d’accident.
  • Essayez de l‘habituer assez tôt à ces conditions de voyage pour limiter son anxiété, et en faisant des trajets de courte durée qui finissent par une petite promenade ou du jeu pour le récompenser.
  • Tout comme pour vous, faites lui faire une pause au moins toutes les 2 heures. Laissez-le se dégourdir les pattes et faire ses besoins. Mais attention, c’est souvent pendant ces moments de détente dans un endroit inconnu qu’il peut s’échapper s’il prend peur par exemple : gardez-le donc sous étroite surveillance et attaché si vous êtes sur près d’une voie de circulation.
  • Enfin, même pour une pause café, ne le laissez jamais dans la voiture en plein soleil. La température dans un habitable pourrait rapidement atteindre les 50° et s’avérer fatale. Cherchez à vous garer à l’ombre et laisser les fenêtres entrouvertes et hydratez-le régulièrement.


>> Je voyage en train avec mon chien :

Vous avez tout à fait le droit de voyager avec votre animal à vos cotés dans un train. Mais vous devez réserver son billet en même temps que le votre car son transport est  payant, et posséder ses documents d’identification.

  

Conditions de voyage du chien et prix du billet

S’il pèse moins de 6 kg :

  • Prévoyez un sac ou panier fermé adapté et étiqueté avec vos coordonnées et dont les dimensions ne dépassent pas : 45 x 30 X 25 cm. Vous pourrez ainsi le poser sur vos genoux ou à vos pieds.
  • Dans le train, si c’est un long trajet, vous pouvez le sortir du sac mais impérativement tenu en laisse.
  • Le tarif du billet de train pour un animal de mois de 6kg est de 7euros, quelle que soit votre destination en France.

S’il pèse plus de 6 kg :

  • Il devra être tenu en laisse et muselé et voyagera à vos pieds.
  • Il vous en coûtera 50 % du prix d’un billet de seconde classe (même si vous voyagez en 1ère).

Sachez que le voyage avec un chien guide d’aveugle est gratuit ; vous n’aurez donc pas besoin de lui prendre un billet.

Vous pouvez consulter la page dédiée au transport d’animaux de compagnie sur le site de la SNCF.


Pour les trajets à l’étranger, des documents supplémentaires seront exigés, et les conditions de transport peuvent varier. Renseignez-vous auprès de l’agence de chemins de fer locale.


>> Je voyage en avion avec mon chien :

Vous devrez signaler que vous souhaitez voyager avec votre animal au moment de réserver votre billet en ligne, ou en contactant directement la compagnie aérienne. Au moment du départ, tous ses papiers devront être en règle, sans cela vous ne pourrez pas embarquer.

En fonction de son poids, il voyagera avec vous en cabine, ou en soute, dans une cage adaptée, voire en fret dans certaines conditions.

  

Conditions de voyage du chien et prix

S’il pèse moins de 4 kg :

  • Installez-le dans un sac spécifiquement adapté au transport pour le garder avec vous en cabine.

S’il pèse plus de 4 kg :

  • Equipez-vous d’une cage spécifique commercialisée par les compagnies aériennes (aux normes IATA) ; il devra alors voyager dans la soute (ventilée, chauffée et pressurisée).

  

Le site Skyscanner.fr compare les conditions de voyage de votre animal et les tarifs, qui sont très variables en fonction des compagnies.

De plus, le prix peut doubler en fonction de la destination et durée du vol.

Pour AirFrance par exemple, dans le cas des vols internes, le prix du transport est de 80€ en soute et de 40€ en cabine. Mais cela peut monter jusqu’à 200€ si le vol est vraiment long.

Mais vous pouvez vous renseigner directement sur leurs sites internet des compagnies : Air France, Vueling, Lufthansa, British Airways, Delta Air Lines, Transavia

   

Cas particuliers :

Certaines compagnies aériennes refusent tout simplement le transport d’animaux (à l’exception des chiens guides d’aveugle ou d’assistance) comme Easyjet ou Ryanair.

Par ailleurs, il est déconseillé de faire voyager les races de chien (et chat) à museau plat en avion, du fait d’un risque de suffocation plus élevé dû à leur anatomie.

Les races qui peuvent être concernées : Boxer, Bouledogue (toutes races confondues, à l’exception du bouledogue américain), Chow-chow, Carlin, Pékinois.

Et si votre chien et sa cage pèsent plus de 75kg (vous avez donc un gros toutou !), son transport devra s’effectuer par fret (via une agence de transport spécialisée pour animaux).

   


>> Je voyage en bateau ou ferry avec mon chien :

Il est tout à fait possible de le prendre avec vous lors d’une traversée (en laisse et muselé) ou de le confier au chenil du bateau, voire de le laisser en cabine spéciale.

Les compagnies suivantes acceptent la présence de chiens : Corsica Ferries, Corsica Linea, Brittany Ferries, Irish Ferries.

Renseignez-vous auprès de la compagnie maritime pour savoir si votre animal est accepté à bord, dans quelles conditions et à quel tarif.

Sachez par contre que pour les croisières au long cours, ils sont majoritairement refusés pour des raisons sanitaires, exception faite pour les chiens guides.



Tous les chiens sont-ils acceptés dans les transports ?

Autant être clair, la plupart des compagnies de transport en commun n’accepteront pas votre chien sil fait partie de la catégorie 1 des chiens dits « dangereux » (comme le Pitbull, le Tosa ou le Mastiff).

Le voyage avec un chien d’assistance ou d’utilité est normalement possible dans toutes situations (sauf rares exceptions), mais soumis à des conditions spécifiques. Renseignez-vous au préalable.

Et comme indiqué plus haut pour le transport en avion, le voyage en soute  est fortement déconseillé aux races à nez plats, qui pourraient présenter des troubles respiratoires dûs à leur physionomie et aux conditions de voyages (endroit mal ventilé, stress…)


Et si mon chien est stressé dans les transports ?

Un voyage (long ou court) peut-être une grosse  source de stress pour votre chien, surtout s’il n’y a pas été préparé correctement et que les conditions ne sont pas optimales pour lui : chaleur, manque d’aération, mal des transports …

Juste avant le départ, évitez de le nourrir et prévoyez une longue promenade.

A titre préventif, consultez un vétérinaire pour vous faire prescrire un calmant et anti vomitif, ou allez-voir du coté des remèdes naturels (fleurs de Bach, acupuncture,…).

Il est aussi possible de le désensibiliser aux trajets en voiture ou à la cage de transport par exemple. Prenez conseil auprès d’un éducateur canin.

      

     

2. QUELS SONT LES LIEUX D’HÉBERGEMENT QUI ACCEPTENT LES CHIENS (DOG FRIENDLY) ?

48 % des propriétaires de chiens ou chats trouvent que le principal problème pour partir avec son animal est de trouver un hébergement les acceptant. 

Mais de plus en plus de structures les accueillent. Vous devriez donc pouvoir en trouver une dans votre lieu de villégiature sans difficulté.

Hôtels, gîtes, campings, locations … plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Mais privilégiez tout de même un hébergement respectant l’un des ces critères :

  • disposer d’un jardin fermé
  • proposer de grands espaces ouverts
  • avoir un parc à proximité


Il existe d’ailleurs des sites recensant tous les établissements « dog friendly » ou « pet friendly » et appliquant une notation sur les conditions d’accueil des animaux :

 

Si vous louez à un particulier, il vous suffit de demander directement si votre chien est toléré avant de signer le contrat de location.

Vous pouvez prévoir un kit de voyage pour votre toutou : papiers, médicaments, panier, gamelles, laisse ou longe, jouets préférés et même crème solaire pour certaines races et oui !!

  

3. AI-JE LE DROIT D’ALLER A LA PLAGE OU AU SKI AVEC MON CHIEN ?

En France, la législation autorise généralement les chiens tenus en laisse  dans les lieux publics, et muselés s’il sont de première ou deuxième catégorie.

Mais certains endroits comme les plages ont des règles beaucoup plus strictes et peuvent les refuser.

  

>> J’amène mon chien à la mer ou sur la plage

Pendant la pleine saison touristique, la majorité des plages où il y a foule les interdisent catégoriquement, alors qu’hors-saison ils sont acceptés.

Un site bien utile recense toutes les plages de France accessibles aux chiens : www.animaux-sur-la-plage.com.

  

Les précautions à prendre pour votre animal :

  

  • Prévoyez toujours de quoi le mettre à l’ombre et l’hydrater régulièrement. Ne le laissez pas boire l’eau de mer !
  • Des lunettes de soleil ainsi qu’une crème anti-UV peuvent être nécessaires si l’exposition au soleil est importante.
  • Le sable pouvant être irritant, rincez-le à l’eau claire après chaque sortie.
  • Gardez-le sous surveillance s’il s’aventure dans l’eau. Tout comme les humains, il pourrait être surpris par les vagues.

  

>> J’amène mon chien à la montagne ou en station de ski

Les stations de sport d’hiver acceptent les chiens, vous pourrez donc l’emmener avec vous sans soucis, et aller même jusqu’au bas des pistes avec lui. Par contre sur les pistes ils sont bien entendu interdits pour des questions de sécurité.

Si vous louez un chalet à un particulier, pensez à demander avant au propriétaire si les chiens sont acceptés. 


Les précautions à prendre pour votre animal :

  

  • A la montagne, prévoyez un manteau si votre chien est sensible au froid (chiot, chien âgé, petite taille, poil raz), et pensez à le sécher s’il est mouillé à cause de la neige.
  • Le froid et le sel de déneigement peuvent irriter les coussinets : rincez les pattes à l’eau claire en rentrant de promenade. Vous pouvez aussi y appliquer une solution tannante pour les protéger, et si cela ne suffit pas il existe des petites bottes spéciales.
  • Comme nous, le chien est sensible à la réverbération des UV et il peut avoir besoin de lunettes et d’une crème protectrice.


>> Et dans les parcs d’attractions ?!

Et oui ! Certains grands parcs d’attraction comme Disneyland ou le Parc Astérix ont des chenils. Vous pourrez donc les y déposer si nécessaire. En ayant quand-même vérifié les conditions d’accueil 😉  A vous le grand huit !

      

4. QUELS PAPIERS MON CHIEN DOIT-IL AVOIR POUR VOYAGER EN EUROPE ET AILLEURS ?

Si vous souhaitez voyager en Europe, votre animal doit obligatoirement :

  • Avoir plus de 15 semaines
  • Etre identifié par puce électronique ou par un tatouage (seulement si l’identification a été faite avant le 3 juillet 2011)

 

Sachez que le Royaume-Uni, l’Irlande, Malte et la Finlande exigent en + :

  • Une identification exclusivement par puce électronique (Malte et Finlande)
  • Un traitement contre les ténias (entre 1 à 5 jours avant la date d’entrée)
  • Un acheminement de l’animal par un moyen de transport reconnu (Irlande et Royaume-Uni uniquement).

  

Pour voyager en dehors de l’Europe, l’animal devra en tout état de cause :

  • Être identifié
  • Être protégé contre la rage : la preuve d’une vérification effectuée par un laboratoire agréé est recommandée
  • Disposer d’un certificat international de bonne santé, établi une semaine avant le départ.

  

Il faudra ensuite connaître les conditions supplémentaires spécifiques à chaque pays.

Pour cela, contactez l’ambassade ou le consulat du pays d’accueil ou la DDPP de votre département.

Le site du guide du Routard détaille aussi très bien les formalités douanières à respecter 😉

 

Et mieux vaut prendre les renseignements bien à l’avance : certaines démarches nécessitent jusqu’à 6 mois de délai !

  

ATTENTION !

Si votre chien s’avère ne pas être en règle lors d’un passage à la frontière de l’UE, vous risquez une lourde amende et des difficultés pour votre retour en France. Mais votre animal, lui, peut être placé en quarantaine jusqu’à ce qu’il satisfasse aux exigences sanitaires, être renvoyé en France, voire euthanasié si les deux premières options ne sont pas envisagées ou envisageables…  Et tous les frais supplémentaire seront bien sûr à votre charge.

   

5. QUE FAIRE SI MON CHIEN TOMBE MALADE, SE BLESSE, OU SE PERD LORS D’UN VOYAGE ?

   

>> En cas d’urgence médicale

Un accident peut arriver n’importe où, et vous serez plus sereins si vous savez comment réagir et qui contacter.

Tout d’abord, pour les petits bobos anticipez en emportant une trousse de secours pour votre animal.

Assurez-vous qu’il ne souffre pas non plus de la chaleur en l’hydratant régulièrement et lui permettant des temps de repos à l’ombre.

Et en cas de piqûre importante, de blessure ou de choc, contactez bien sûr le vétérinaire le plus proche.

Vous trouverez sur le site www.ilspartentavecnous.org  une liste de contacts utiles en cas d’urgence si vous êtes en France.

   

>> En cas de perte ou de vol

  

Si vous perdez votre chien en France :

  

  • Contactez l’I-CAD qui gère le Fichier National d’Identification des Carnivore Domestiques) (0810 778 778) et donnez les coordonnées de votre lieu de vacances.

  • Prévenez les vétérinaires, spa et fourrières les plus proches.

  • Contactez PetAlert pour signaler sa disparition

  • Faites une déclaration de perte au commissariat de police de votre lieu de vacances. Cette démarche facilitera la récupération de l’animal à la fourrière.

  • Déposez des affiches chez les commerçants et les vétérinaires du quartier. Passez une petite annonce dans le journal local et utilisez les réseaux sociaux.

   

Si vous perdez votre chien à l’étranger :

  

  • Déclarez la perte de votre animal sur le site Europetnet en renseignant son numéro d’identification. Ce fichier centralise les identifications des bases des différents pays européens.
  • Vérifier vos coordonnées auprès d’I-CAD pour permettre à toute personne de vous contacter si il est retrouvé
  • Prévenez les fourrières du pays où vous vous trouvez, le commissariat de police de l’endroit où votre animal a disparu ainsi que les vétérinaire.

Mais si toutes les conditions ne sont pas réunies pour l’emmener avec vous en voyage, sachez qu’il existe plusieurs solutions pour faire garder votre chien et partir en toute sérénité.

  

HAUT DE PAGE

  

Facebooktwittermail