Partir en vacances avec son chien : c’est possible !

Ça y est, c’est décidé, vous prenez votre 4 pattes dans la valise ! Mais mieux vaut être bien organisé pour ne pas voir le voyage tourner au fiasco. Voici les réponses aux principales questions que vous devrez vous poser avant de partir.

 

chiot à la fenetre de voiture

1. Comment gérer le voyage avec mon chien dans les différents transports (voiture, train, avion, bateau) ?

 

Je voyage en voiture avec mon chien :

Le mode de transport le plus commun et peut-être le moins stressant pour lui est sans doutes la voiture. Mais il existe certaines règles à respecter pour voyager en toute sécurité.

Tout d’abord l’animal doit soit être attaché (il existe des ceintures de sécurité ou harnais adaptés), soit être installé derrière une séparation grillagée ou bien dans une caisse de transport où il sera à l’aise.
Il ne faudrait pas qu’il puisse vous gêner dans votre conduite, et il doit lui aussi être protégé en cas d’accident.

Essayez de l’habituer assez tôt à ces conditions de voyage pour limiter son anxiété, et en faisant des trajets de courte durée qui finissent par une petite promenade ou du jeu pour le récompenser.

Tout comme pour vous, faites lui faire une pause au moins toutes les deux heures. Laissez-le se dégourdir les pattes et faire ses besoins. Mais attention, c’est souvent pendant ces moments de détente dans un endroit inconnu qu’il peut s’échapper s’il prend peur par exemple : gardez-le donc sous étroite surveillance et attaché si vous êtes sur près d’une voie de circulation.

Enfin, même pour une pause pipi, ne le laissez jamais dans la voiture en plein soleil. La température dans un habitable pourrait rapidement atteindre les 50° et s’avérer fatale. Cherchez à vous garer à l’ombre et laisser les fenêtres entrouvertes et hydratez-le régulièrement.

Je veux voyager avec mon chien dans le train :

Vous avez tout à fait le droit de voyager avec votre animal à vos cotés dans un train. Mais vous devez le signaler au moment de réserver votre billet car son transport est  payant.

S’il pèse moins de 6 kg :

  • Prévoyez un sac adapté étiqueté avec vos coordonnées et dont les dimensions ne dépassent pas : 45 x 30 X 25 cm. Dans le train, vous pouvez le sortir du sac mais impérativement tenu en laisse.
  • Le tarif du billet de train pour un animal de mois de 6kg est de 7euros, quelle que soit votre destination en France.

S’il pèse plus de 6 kg :

  • Il vous en coûtera 50 % du prix d’un billet de seconde classe (même si vous voyagez en 1ère.) Il devra être tenu en laisse et muselé.
  • Pour les trajets à l’étranger, renseignez-vous auprès de l’agence de chemins de fer locale.

Je veux prendre mon chien pour un voyage en avion :

Vous pourrez signaler que vous partez avec votre animal au moment de réserver votre billet.

S’il pèse moins de 4 kg :

  • Installez-le dans un sac spécifiquement adapté au transport pour le garder avec vous en cabine.

S’il pèse plus de 4 kg :

  • Equipez-vous d’une cage spécifique commercialisée par les compagnies aériennes ; il devra alors voyager dans la soute (ventilée, chauffée et pressurisée).

Le site Skyscanner.fr compare les conditions de voyage de votre animal et les tarifs en fonction des compagnies.

Mais vous pouvez vous renseigner directement auprès des compagnies suivantes qui détaillent les conditions de voyage des animaux sur leur site : Air France, Lufthansa, British Airways, Delta Air Lines, Transavia …

Je dois prendre le bateau avec mon chien à bord :

Il est possible de prendre votre chien avec vous lors de la traversée ou de le confier au chenil du bateau. Renseignez-vous auprès de la compagnie maritime pour savoir si votre animal est accepté à bord et à quel prix. Sachez par contre que pour les croisières au long cours, ils sont majoritairement interdits.

Et si mon chien est stressé dans les transports ?

Si votre chien est anxieux pendant les trajets ou qu’il a le mal des transports, il existe des solutions médicamenteuses ou naturelles (fleurs de bach, acupuncture). Contactez votre vétérinaire pour en savoir plus.

 

2. Y a t-il des campings ou des hôtels qui acceptent les chiens ?

De plus en plus de structures d’hébergement accueillent maintenant les animaux. Hourra !! Vous devriez donc pouvoir en trouver une dans votre lieu de villégiature sans difficulté.

Il existe d’ailleurs des sites recensant tous les établissements « pet friendly » :

fr.camping-and-co.com
www.aquatique-vacances.com

www.booking.com
emmenetonchien.com

Prévoyez par contre le kit de voyage de votre toutou : panier, gamelles, laisse ou longe, et même crème solaire pour certaines races et oui !! Et si vous campez, choisissiez de préférence un endroit ombragé où il pourra s’abriter du soleil.

3. Ai-je le droit d’aller à la plage ou au ski avec mon chien ?

En France, les lieux publics en extérieur tolèrent généralement un chien tenu en laisse, et muselé s’il est de première ou deuxième catégorie.

Mais certains endroits comme les plages, les stations de ski ou les parcs d’attractions, ont des règles beaucoup plus strictes et peuvent les refuser. D’ailleurs pendant la pleine saison touristique, la majorité des plages  où il y a foule les interdisent catégoriquement, alors qu’hors saison ils sont acceptés. N’hésitez pas à vous renseigner en amont si vous savez déjà où vous devez aller.

Un site bien utile recense toutes les plages de France accessibles aux chiens : www.animaux-sur-la-plage.com

Les stations de sport d’hiver acceptent les chiens, vous pourrez donc l’emmener avec vous sans soucis, et aller même jusqu’au bas des pistes avec lui. Par contre sur les pistes ils sont bien entendu interdits pour des questions de sécurité.

Et sachez que certains grands parcs d’attraction comme Eurodisney ont des chenils ! A vous le grand huit !!

4. Quels papiers mon chien doit-il avoir pour voyager à l’étranger ?

Si vous souhaitez voyager en Europe, votre animal doit obligatoirement :

  • Avoir plus de 15 semaines
  • Etre identifié par puce électronique ou par un tatouage (seulement si l’identification a été faite avant le 3 juillet 2011).
  • Posséder un passeport délivré par un vétérinaire, sur lequel est mentionné un vaccin contre la rage en cours de validité. Il aura du être administré au moins 21 jours avant le départ !

Sachez que le Royaume-Uni, l’Irlande, Malte et la Finlande exigent en + :

  • une identification exclusivement par puce électronique (Malte et Finlande),
  • un traitement contre les ténias (entre 1 à 5 jours avant la date d’entrée)
  • un acheminement de l’animal par un moyen de transport reconnu (Irlande et Royaume-Uni uniquement).

Pour voyager en dehors de l’Europe, l’animal devra en tout état de cause :

  • être identifié,
  • être protégé contre la rage : la preuve d’une vérification effectuée par un laboratoire agréé est recommandée,
  • disposer d’un certificat international de bonne santé, établi une semaine avant le départ.

Il faudra ensuite connaître les conditions supplémentaires spécifiques à chaque pays. Pour ça, contactez l’ambassade ou le consulat du pays d’accueil ou la DDPP de votre département. Le site du guide du Routard détaille aussi très bien les formalités douanières à respecter 😉

Et mieux vaut prendre les renseignements bien à l’avance : certaines démarches nécessitent jusqu’à 6 mois de délai !

 

Attention : Si votre chien s’avère ne pas être en règle lors d’un passage à la frontière de l’UE, vous risquez une lourde amende et des difficultés pour votre retour en France. Mais votre animal, lui, peut être placé en quarantaine jusqu’à ce qu’il satisfasse aux exigences sanitaires, être renvoyé en France, voire euthanasié si les deux premières options ne sont pas envisagées ou envisageables… Et tous les frais supplémentaire seront bien sûr à votre charge.

5. Que faire si mon chien tombe malade, se blesse ou se perd lors d’un voyage ?

En cas d’urgence médicale

Un accident peut arriver n’importe où, et vous serez plus sereins si vous savez comment réagir et qui contacter.

Tout d’abord, pour les petits bobos anticipez en emportant une trousse de secours pour votre animal.

Assurez-vous qu’il ne souffre pas non plus de la chaleur en l’hydratant régulièrement et lui permettant des temps de repos à l’ombre.

Et en cas de piqûre importante, de blessure ou de choc, contactez bien sûr le vétérinaire le plus proche.

Vous trouverez sur le site www.ilspartentavecnous.org  une liste de contacts utiles en cas d’urgence si vous êtes en France.

En cas de perte ou de vol

Si vous perdez votre chien en France :

  • Contactez l’I-CAD qui gère le Fichier National d’Identification des Carnivore Domestiques) (0810 778 778) et donnez les coordonnées de votre lieu de vacances.
  • Prévenez les vétérinaires, spa et fourrières les plus proches.
  • Contactez PetAlert pour signaler sa disparition
  • Faites une déclaration de perte au commissariat de police de votre lieu de vacances. Cette démarche facilitera la récupération de l’animal à la fourrière.
  • Déposez une affiche chez les commerçants et les vétérinaires du quartier. Passez une petite annonce dans le journal local et utilisez les réseaux sociaux.

Si vous perdez votre chien à l’étranger :

  • Déclarez la perte de votre animal sur le site Europetnet en renseignant son numéro d’identification. Ce fichier centralise les identifications des bases des différents pays européens.
  • Vérifier vos coordonnées auprès d’I-CAD pour permettre à toute personne de vous contacter si il est retrouvé
  • Prévenez les fourrières du pays où vous vous trouvez, le commissariat de police de l’endroit où votre animal a disparu ainsi que les vétérinaire.

 

Mais si toutes les conditions ne sont pas réunies pour l’emmener avec vous en voyage, sachez qu’il existe plusieurs solutions pour faire garder votre chien et partir en toute sérénité.