A quel âge peut-on débuter le dressage du chiot ?

Il m’arrive fréquemment d’avoir au téléphone, des personnes (généralement de futurs clients) qui viennent d’acquérir un jeune chiot  et qui me posent la question :

« Quel est l’âge idéal pour prendre des cours d’éducation canine chez un dresseur ? »

Débute alors une longue conversation où j’explique les bienfaits d’une éducation permanente chez le chien, initiée dès le plus jeune âge et adaptée au développement de celui-ci. Les cours d’éducation canine chez un dresseur ne sont qu’une étape, idéalement située entre 4 et 6 mois, de ce long processus d’apprentissage qui fera de votre chiot un fidèle et dévoué compagnon au quotidien.

L’éducation du jeune chiot débute dès la naissance avec sa mère et sa fratrie

C’est la mère qui, via un certain nombre de codes canins, organise la vie de la portée pour le bien être de la communauté. Le chiot est très réceptif et fera vite la différence entre ce qui est autorisé et ce qui est interdit. Par exemple, sa mère n’hésitera pas à le prendre par le cou pour lui signifier sa désapprobation sur tel ou tel comportement. Avec ses frères et sœurs, le chiot fera l’apprentissage de la vie sociale. Se mesurant à chacun d’eux par le jeu (et quelque fois par la bagarre), le jeune chien trouvera sa place dans la portée et respectera la suprématie du chef de meute. Un positionnement hiérarchique bien établi dans sa fratrie lui permettra de bien aborder  les phases suivantes de socialisation, en particulier lorsqu’il arrivera au domicile de ses nouveaux propriétaires.

L’éleveur contribue également à la socialisation du jeune chien

Dans le processus d’éducation de votre compagnon à 4 pattes, le rôle de l’éleveur est également important. C’est ainsi qu’un professionnel consciencieux apprendra la propreté aux jeunes chiots, les mettra en contact avec d’autres chiens, voire d’autres animaux (chats, chevaux,..), et pourra même les préparer à affronter la séparation qui se profile: quitter la fratrie pour rejoindre la famille d’accueil !

Mais un éleveur indélicat pourra tout aussi bien induire des défauts qu’il sera difficile de corriger par la suite.  A ce propos, je cite toujours l’exemple de Chanelle, l’épagneul breton de mes parents. Acquise chez un éleveur amateur, Chanelle a été confrontée dès son plus jeune âge à un défi de taille: arriver à accéder à la gamelle commune qu’elle devait partager avec ses frères et sœurs. Etant la plus chétive de la fratrie, elle a dû batailler en permanence pour se nourrir correctement. Résultat: elle a développé une véritable phobie pour tout ce qui est nourriture et elle continue à se jeter sur sa gamelle avec une énergie incroyable, …alors qu’il y a plus de 10 ans qu’elle n’a plus de concurrence pour accéder au contenu de son écuelle !

A l’arrivée du chiot au domicile familial, votre rôle de « Mentor » est important

A l’âge de 8 semaines, le chiot est légalement autorisé à rejoindre sa famille d’accueil. Séparé de sa mère et de sa fratrie, il va essayer de s’insérer dans sa nouvelle communauté et chercher à recréer un environnement hiérarchisé, indispensable à son développement. C’est une étape importante  qu’il ne faut pas négliger car, à partir de 2 mois, le chiot rentre dans une phase d’écoute intensive et il sera capable de retenir le meilleur comme le pire. En particulier, il a besoin de comprendre qui sera le nouveau chef de meute et quels seront ses relations hiérarchiques avec ses nouveaux compagnons de tous les jours. Si c’est vous qui allez assurer le rôle de  mentor, alors montrez lui la conduite à tenir, ne cédez surtout pas à ses caprices, soyez ferme dans vos ordres et soyez consistant.

Faites appel à un éducateur canin dès l’âge de 4 mois

Quelques rares personnes réussiront  à bien gérer cette nouvelle arrivée au sein de la cellule familiale et le jeune toutou va alors se développer de façon harmonieuse.

Pour d’autres, cela sera plus compliqué, soit pas manque de temps, soit pas manque de patience, mais bien souvent par manque de coaching approprié!

Cela tombe bien, car après 2 mois d’adaptation à l’environnement de sa famille d’accueil, le jeune chien …est enfin prêt à aller à l’école !

C’est donc à partir de l’âge de 4 mois que je conseille à mes clients de prendre rendez-vous pour une séance d’évaluation gratuite sur mon terrain de Tournefeuille.

En effet, à partir de 16 semaines, la personnalité de votre jeune toutou commence à émerger et vous connaissez déjà les défauts que vous souhaitez corriger et/ou les progrès que vous voulez qu’il accomplisse. Cette maturité sur vos attentes (qui n’était pas la même à l’arrivée du chiot à votre domicile) va me permettre de bâtir un plan de formation adapté à votre jeune toutou.

Conclusion : nous avons vu que l’éducation du chiot est un processus qui s’inscrit idéalement dans la durée : il débute avec le rôle de la maman et de la fratrie, se poursuit avec les prestations de l’éleveur et devient crucial lors de l’arrivée de votre nouveau compagnon à votre domicile.  Dès l’âge de 4 mois, pensez à consulter un éducateur canin pour vous aider à partir sur de bonnes bases : votre toutou vous en sera reconnaissant car un chien bien éduqué est un bonheur pour toute la famille !