Formalités à prévoir pour voyager avec son chien en Europe : le Passeport Européen

Si la libre circulation des ressortissants européens au sein de l’UE est en place depuis belle lurette, il aura fallu attendre le 3 Juillet 2004 pour que nos compagnons à 4 pattes puissent enfin jouir du même type de liberté. C’est en effet à partir de cette date qu’un règlement du Parlement Européen (CE 998/2003) uniformise les déplacements des animaux de compagnie entre les Etats membres de l’UE et en provenance de pays tiers. En cas de contrôle et pour être en règle lors du déplacement d’un état de l’UE à l’autre votre toutou, ou plus exactement vous, son maître, devrait désormais présenter son Passeport européen.

Pour renforcer l’efficacité contre la propagation de la rage, ce passeport a été modifié en 2009 pour devenu le seul document officiel attestant de la vaccination antirabique, puis en 2014 pour prendre en compte une plus grande précocité de la vaccination (12 semaines contre 4 mois auparavant).

Que contient le Passeport Européen pour Chiens ?

Depuis le 29 décembre 2014, son format doit être conforme au modèle du règlement n°577/2013 de l’UE.

Un exemple de passeport européen pour voyager avec votre chien en Europe
Passeport européen pour les chiens voyageant dans l’Union Européenne

De taille 100×152 mm, revêtu d’une couverture de couleur bleue affichant le logo de l’UE, on trouve dans le passeport européen 3 rubriques d’identification : celle de l’animal, sa description et les coordonnées du propriétaire, auxquelles s’ajoute la rubrique des vaccination contre la rage.
A noter que l’identification de votre chien peut être réalisée de 2 façons différentes :

  • par tatouage lisible (ou puce électronique) si celui-ci a été réalisé antérieurement à la date du 3 Juillet 2011
  • par puce électronique uniquement si l’identification est postérieure à la date du 3 Juillet 2011

Bien évidemment, le code d’identification alphanumérique qui figure sur le tatouage ou sur la puce doit être le même que celui qui sera reporté sur le Passeport européen de votre toutou.
Concernant la rubrique vaccination contre la rage, le Passeport prévoit l’inscription par le vétérinaire de 3 dates :

  • celle de la vaccination,
  • la date de début de validité de la vaccination pour une primo-vaccination (*), date non requise en cas de rappel,
  • la date de fin de validité de la vaccination.

Le praticien devra indiquer son nom, son adresse et son numéro de téléphone. Il devra également apposer sa signature. En tant que propriétaire du Toutou, vous devrez également indiquer vos coordonnées et signer le passeport.

Important (*) : Si c’est la première fois que vous vaccinez votre chien contre la rage, il vous faudra prévoir un délai d’au moins 21 jours entre la date de vaccination et le début de votre voyage en Europe. En effet, c’est le délai nécessaire au vaccin pour être efficace la première fois qu’il est inoculé. Par contre, ce problème de validité n’existe pas en cas de rappel.

A noter que même si vous ne voyagez pas, vos chiens classés « dangereux », appartenant aux catégories 1 ou 2 doivent être vaccinés contre la rage.

Pour plus d’infos sur le Passeport européen, reportez-vous au portail Service Public du gouvernement : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F21374

Et si vous voulez voyager en dehors de l’UE, comment procéder ?

Pour voyager avec votre chien en dehors de l’UE, il suffit de s’adresser à l’ambassade ou au consulat en France du pays ou vous voulez vous rendre. Vous y obtiendrez le détail des formalités à accomplir, formalités qui différent fortement d’un pays à l’autre.

Dans certains cas (Japon, Australie), une mise en quarantaine peut être exigée pour votre toutou à son arrivée : 40 jours c’est long, même très long pour votre chien, comme pour vous. Et si vous partez pour un mois de vacances, mieux vaut donc renoncer à amener votre compagnon avec vous ou essayer de trouver un pays plus accommodant avec les animaux de compagnie !

Attention également, certains pays exigent un âge minimum (généralement 3 mois) pour rentrer sur leur territoire, mais cet âge minimum peut être portée à 9 mois si vous voulez vous rendre en Nouvelle-Zélande par exemple !

Que ce soit en Europe ou en dehors des frontières de l’UE, et en dehors des contraintes précédemment citées, il y a donc généralement moyen d’amener votre compagnon en voyage. Le passeport européen est indispensable ainsi qu’une mise à jour des vaccinations (antirabiques en particulier). Certains pays comme l’Irlande, Malte, le Royaume-Uni et la Finlande demandent également que soit effectué un traitement echinocoque avant le départ (prise de médicaments contre les vers).

Votre toutou étant correctement identifié, vacciné et vermifugé, il serait dommage que son comportement ne soit pas ‘impeccable’ lorsque vous arriverez dans votre pays de destination.

A ce propos, les pays anglo-saxons et nordiques sont très attentifs aux ‘bonnes manières’ des animaux de compagnie: contrairement aux pays latins, ils n’hésitent pas à recourir systématiquement à un éducateur canin pour la formation du jeune chiot et sont coutumiers de séances de perfectionnements tout au long de la vie de leur toutou. J’ai pu m’en rendre compte grâce aux nombreux clients britanniques, scandinaves ou même allemands (pour la plupart travaillant à Airbus ou dans des société d’aéronautiques) qui étaient surpris de voir tant de chiens ‘mal éduqués’ dans les rues de Toulouse.

Faites donc comme les anglo-saxons et les gens du Nord : Que vous soyez un globe-trotter ou un adepte de la pantoufle, peu importe, dans tous les cas, pensez à bien éduquer votre toutou et si possible en utilisant une méthode positive: votre vie au quotidien en sera grandement facilitée !