J’adopte un chiot : comment bien l’accueillir à la maison ?

L'arrivée d'un chiot à la maison

Les premiers jours de l’arrivée d’un chiot à la maison sont très importants car c’est là que vous allez commencer à tisser les premiers liens de confiance.

Mais si vous ne respectez pas certaines étapes essentielles, vos jours et vos nuits avec votre nouveau protégé pourraient vite devenir un calvaire !

Voici les 5 étapes clés à ne pas louper si vous venez d’adopter un chiot.

 

1. Le départ du jeune chiot vers sa nouvelle famille : prenez le temps

C’est le jour J et vous allez le chercher chez l’éleveur ou en refuge pour le ramener chez vous. Si vous n’avez pas eu l’occasion d’organiser une ou des rencontres préalables pour faire connaissance en douceur,  il est important de pouvoir d’abord passer du temps avec lui.

Ce moment lui permettra de vous associer à son environnement familier et de mieux vivre la séparation avec ses congénères et la perte de ses repères. Lors du trajet jusqu’à chez vous, gardez le à coté de vous ou sur vous si vous ne conduisez pas afin de le sécuriser (et prévoyez un linge au cas où il serait malade, il n’a peut-être même jamais pris la voiture).

2. L’arrivée du chiot à la maison : laissez-le prendre ses repères

Une fois chez vous, présentez lui son panier et ses jouets, et laissez le découvrir son nouvel environnement et prendre ses marques tranquillement. On a toujours envie de le présenter à toute la famille et de le câliner ou jouer avec. Mais offrez lui un petit moment de répit.

Si vous ne souhaitez pas qu’il commence à s’approprier des objets comme vos chaussures, des coussins ou autres, c’est le moment de faire du rangement ! ^^

3. Réussir les premières nuits avec votre chiot

On peut penser qu’il faut inciter un chiot à être autonome dès le départ en le laissant dormir seul, mais au contraire. L’arrachement à tout ce qui était connu pour lui génère déjà beaucoup d’anxiété, et l’isoler ne va pas contribuer à le rassurer.

Les premières nuits, n’ayez pas d’appréhension à le laisser dormir dans la même pièce que vous, dans un panier, et si nécessaire avec une petite bouillotte qui lui  rappellera la chaleur de sa mère. Il se sentira bien plus rassuré qu’en étant seul dans un endroit inconnu, et vous passerez ainsi des nuits plus sereines. Il vous suffira par la suite de décaler petit à petit son panier jusqu’à l’endroit où vous souhaitez qu’il dorme sur le long terme.

 

4. L’apprentissage de la propreté : à quel âge un chien est-il propre ?

La vessie d’un chiot de 3 mois n’est pas encore assez développée pour qu’il puisse se retenir plus de 3 ou 4h, donc armez-vous de patience. Il ne pourra être propre qu’à  l’âge de 4 ou 5 mois en moyenne. Au départ, sortez-le à chaque fois qu’il se réveille, qu’il a mangé, bu ou joué, en restant avec lui pour le féliciter dès qu’il fait ses besoins dehors. Vous pourrez par la suite espacer les sorties si vous constatez qu’il en a moins besoin. Il est important de ne pas avoir de réaction s’il s’oublie dans la maison : le fait de le réprimander ne l’aidera jamais à apprendre plus vite.

 

5. La socialisation du chiot : l’étape INDISPENSABLE

C’est une étape primordiale du développement d’un chien, ne la loupez-pas ! Pour cela, essayez de mettre progressivement mais régulièrement votre animal en contact avec d’autres chiens ou animaux, personnes, et environnements différents (ville, campagne, rivière, foret…). Ces expériences doivent être associées à des sensations positives pour lui. Évitez par exemple de le présenter à des chiens trop agressifs, ou des situations trop effrayantes ou stimulantes d’un coup, afin d’éviter tout problème de comportement plus tard.

 

En résumé, munissez-vous de toute votre patience et votre compréhension pour trouver le juste équilibre entre éducation et autonomie pour votre chien.

Et pensez que c’est aussi le meilleur moment pour demander conseil auprès de professionnels si besoin (vétérinaire,  éducateur canin, comportementaliste) et pour commencer les cours d’éducation canine  pour créer une superbe complicité avec votre animal et l’aider à s’épanouir. Vous pouvez commencer l’éducation canine du chiot à partir de ses 3 mois.

dressage-chiot

Facebooktwittermail