Définition et apports de l’Éthologie à l’éducation canine

Si vous cherchez des renseignements sur l’éducation canine, (avec pourquoi pas, l’objectif d’en faire un jour votre métier ?), vous avez certainement pris connaissance du cursus de la formation de BP Educateur canin, tel qu’on peut le trouver sur le site du CFA de Gramat dans le Lot (46). http://www.formation-lot.fr/educateur-canin.php.  Une thématique intitulée « Éthologie » a certainement attiré votre attention et vous vous demandez à quoi peut bien servir cette discipline dans un cursus d’éducation canine. Nous allons essayer d’expliquer ce qu’est l’éthologie, ce qu’elle apporte à l’éducation canine et quelles sont les emplois auxquels elle conduit.

L’origine de l’éthologie ?

Konrad Lorenz a été un des pères fondateurs de l’Ethologie moderne
Konrad Lorenz, un des pères fondateurs de l’Éthologie moderne

Dans un article précèdent, nous avons parlé du rôle de l’éducateur canin comportementaliste, conseiller en psychologie animale et spécialiste de la relation homme/chien. Cette spécialité de « comportementaliste » n’est qu’une branche d’une discipline bien plus large qui traite du comportement des diverses espèces animales dans leur milieu naturel ou non, une discipline à laquelle on a donné le nom d’Éthologie, du grec éthos (mœurs) et logos (discours).

On parle également de « biologie du comportement » pour caractériser cette branche zoologique de la biologie qui a été mise en exergue pour la 1er fois en 1854 par le naturaliste Isidore Geoffroy Saint-Hilaire. A partir de cette date, le regard porté sur le comportement animal a radicalement changé car jusqu’alors on considérait que les animaux n’étaient ni plus ni moins…que des machines, selon un écrit de Descartes !

Il faudra néanmoins attendre 1973 pour que les fondements théoriques de cette nouvelle discipline soient posés, suite aux travaux de deux scientifiques autrichiens: Konrad Lorenz et Karl von Frisch et du Néerlandais Nikolaas Tinbergen, tous les 3 honorés du prix Nobel de physiologie ou médecine.

Qu’apporte l’éthologie à l’éducation canine ?

L’éthologie canine permet de décrypter les mécanismes comportementaux du chien et d’en déduire les solutions possibles pour corriger ou amender ceux qui posent problèmes, comme les aboiements excessif, l’agressivité, la jalousie..

Prenons un exemple : Une de  mes clientes de Cugnaux m’explique que son labrador « pète littéralement un câble » à chaque fois qu’elle le retrouve après une longue séparation. Au lieu de venir vers elle pour recevoir une caresse (ce qu’il fait habituellement), le voilà qu’il se jette sur le premier objet disponible  (tapis de sol, balle de jeux, bout de bois dans le jardin,..) et qu’il le secoue violemment dans tous les sens d’un air menaçant. Ma cliente pense que son chien est devenu fou!

L’éthologie nous apprend que ce comportement atypique (proche de la folie) est en fait la simple résultante …d’une tension extrême liée à la joie immense des retrouvailles avec le maître (ici avec ma cliente de Cugnaux) !

Le labrador ne fait que décharger son énergie sur le premier objet disponible (on parle alors de comportement de substitution) et il le fait avec la même détermination que celle qu’il mettrait en œuvre pour venir à bout d’une proie. En saisissant dans sa gueule le tapis de sol de ma cliente et en le secouant violemment de gauche à droite, le labrador ne fait que reproduire le mécanisme de mise à mort d’une victime, saisie par sa nuque dans l’intention de la tuer !

Ce mécanisme étant observé et compris, les solutions pour corriger ce comportement (assimilé à tort à de la folie) n’en seront que plus adaptées et faciles à mettre en œuvre. C’est ce que j’explique à mes clients (es)  lors de mes séances d’éducation canines à Tournefeuille.

Quels sont les emplois que l’on trouve en Éthologie ?

Pour devenir ‘Éthologue’ il ne suffit pas d’assister aux cours d’Ethnologie du cursus du BP Educateur canin, de niveau bac. C’est malheureusement bien plus complexe que cela, puisqu’il vous faudra disposer d’une licence de biologie (ou dans certains cas de psychologie) et suivre une scolarité qui vous amènera au niveau Bac+5.

En effet, contrairement au métier de « comportementaliste » au statut mal défini, cette profession d’Éthologue est bien encadrée et jouit d’un diplôme national, le Master Éthologie délivré par 4 universités (Paris XIII, Rennes, Strasbourg et Saint-Etienne). Celle de Rennes dispense un Master Éthologie « en comportement animal et humain », indiquant ainsi clairement que cette discipline traite également des comportement humains.

L’éthologue est avant tout un scientifique qui trouvera un emploi (généralement salarié) et travaillera au contact des animaux dans diverses structures comme les zoos, les parcs animaliers, les réserves ou parcs naturels nationaux.

Enfin, s’il a choisi de faire un doctorat après son Master (Bac + 7) dans une spécialité donnée, comme l’éthologie équine ou canine, il pourra prétendre à un poste de responsable de labo de recherche.

En conclusion, l’Éthologie est une discipline bien structurée de la Biologie, sanctionnée par un Master Bac+5, et offrant des perspectives d’emploi dans la quasi majorité des secteurs animaliers. Bien documentés depuis le Prix Nobel de Konrad Lorenz et consorts, ses principes fondamentaux sont mis en œuvre quotidiennement par les éducateurs canins soucieux d’apporter une réponse adaptée aux problèmes rencontrés par leurs clients.