A partir de quel âge peut-on débuter le dressage du chiot ?

Il m’arrive fréquemment d’avoir au téléphone, des personnes (généralement de futurs clients) qui viennent d’acquérir un jeune chiot  et qui me posent la question :

« Quel est l’âge idéal pour prendre des cours d’éducation canine chez un dresseur ? »

Le chiot est capable d’apprendre dès l’age de deux mois mais il est plus important à cet age de l’apprivoiser, lui apprendre à être seul et le sortir pour qu’il découvre le monde. Je choisis de commencer l’obéissance à 3 mois pour ces raisons. J’attends également cet âge pour obtenir un temps de concentration plus long (au moins de 10 minutes), nécessaire à l’apprentissage de certains ordres.

Le rôle très important de la mère

C’est la mère qui, via un certain nombre de codes canins, organise la vie de la portée pour le bien être de la communauté. Avec ses frères et sœurs, le chiot fera l’apprentissage de la vie sociale. Toujours entouré il est possible voir fort probable que ce dernier souffre de la solitude dûe à l’extraction de ce cocon familial.

Ce sera alors notre rôle de l’habituer à la solitude progressivement. C’est également à cet âge que la mère leur apprend la pression de la mâchoire. Si votre chien mordille très fort, c’est que sa mère ne lui a pas appris la « morsure inhibée ». N’hésitez pas à m’en parler afin de mettre en place des exercices pour résoudre ce problème.

Le travail de l’éleveur

Dans le processus d’éducation de votre compagnon à 4 pattes, le rôle de l’éleveur est également important. C’est ainsi qu’un professionnel consciencieux apprendra la propreté aux jeunes chiots, les mettra en contact avec d’autres chiens, voire d’autres animaux (chats, chevaux,..). Ainsi un bon élevage profitera de la phase d’éveil (développement du cerveau) pour stimuler le chien de plein de façons différentes (l’habituer à la laisse, au bruit des voitures, le sortir au parc……) Attention si cela n’est pas fait il est fort probable que vous récupérerez un chiot craintif mal armé a appréhender le monde extérieur.Ce n’est pas irrémédiable mais un peu long a rattraper.

A l’arrivée du chiot au domicile familial, votre rôle de « Mentor » est important

A l’âge de 2 mois , le chiot est légalement autorisé à rejoindre sa famille d’accueil. Séparé de sa mère et de sa fratrie, il va essayer de s’insérer dans sa nouvelle communauté et chercher à recréer un environnement dans lequel vous serez peut-être son seul repère.

C’est une étape importante qu’il ne faut pas négliger car, à partir de 2 mois, le chiot rentre dans une phase d’écoute intensive et il est semblable à une éponge. C’est le moment de sélectionner les comportement qui vous plaisent en le récompensant et d’ignorer ceux qui vous gênent.

Si vous ne voulez pas qu’il saute sur les gens ignorez le quand il vous saute dessus, encouragez le quand il a les quatre pattes au sol.

Vous ne voulez pas qu’il mordille : faite le jouer en mâchouillant un jouet. Dès qu’il se trompe et attrape votre main dite « aille » très fort et arrêtez de jouer.

Il ne faut surtout pas réprimander le chien et abimer votre relation de confiance naissante. C’est votre responsabilité de le détourner des comportements gênants et de renforcer/encourager les attitudes que vous souhaitez.

Faites appel à un éducateur canin dès l’âge de 3 mois

Quelques rares personnes réussiront  à bien gérer cette nouvelle arrivée au sein de la cellule familiale et le jeune toutou va alors se développer de façon harmonieuse.

Pour d’autres, cela sera plus compliqué, soit pas manque de temps, soit pas manque de patience, mais bien souvent par manque de coaching approprié!

Cela tombe bien, car après 2 mois d’adaptation à l’environnement de sa famille d’accueil, le jeune chien …est enfin prêt à aller à l’école !

C’est donc à partir de l’âge de 3 mois que je conseille à mes clients de prendre rendez-vous pour une séance d’évaluation gratuite sur mon terrain de Tournefeuille.

En effet, à partir de 12 semaines, la personnalité de votre jeune toutou commence à émerger et vous connaissez déjà les défauts que vous souhaitez corriger et/ou les progrès que vous voulez qu’il accomplisse. Cette maturité sur vos attentes (qui n’était pas la même à l’arrivée du chiot à votre domicile) va me permettre de bâtir un plan de formation adapté à votre jeune toutou.

Conclusion : nous avons vu que l’éducation du chiot est un processus qui s’inscrit idéalement dans la durée : il débute avec le rôle de la maman et de la fratrie, se poursuit avec les prestations de l’éleveur et devient crucial lors de l’arrivée de votre nouveau compagnon à votre domicile.  Dès l’âge de 3 mois, pensez à consulter un éducateur canin pour vous aider à partir sur de bonnes bases : votre toutou vous en sera reconnaissant car un chien bien éduqué est un bonheur pour toute la famille !

Facebooktwittermail